Le clonage autorisé au New Jersey

Publié le 7 Jan, 2004

Dans le but de réduire le nombre de jumeaux "éprouvette" et de triplés, le Human Fertilization and Embryo Authority a annoncé que le nombre d’embryon réimplanté serait limité à deux embryons pour des femmes âgées de plus de 40 ans.
Suzi Leather, le chef du HFEA, a annoncé dans une déclaration que plus de la moitié du nombre des bébés nés suite à une fécondation in vitro étaient des jumeaux ou des triplés.

Les médecins ont longtemps cru que le taux de réussite était lié au nombre d’embryon réimplanté. Pourtant comme l’explique Suzi Leather, "Dans la plupart des cas, le fait de limiter les embryons a un impact significatif sur le nombre de naissances multiples sans réduire la chance d’avoir un bébé ».

Le nouveau règlement reflète une tendance générale en Europe de réduire le nombre d’embryons dans le traitement de  la fertilité.

Dans quelques pays, comme la Belgique, la Suède, et la Finlande, les traitements de fertilité de femme de 40 ans sont réalisés en utilisant un seul embryon. En Allemagne le nombre d’embryon conçus par FIV est limité et tous les embryons sont réimplantés évitant ainsi la conservation d’embryons surnuméraires.

Aux Etats-Unis, les directives américaines recommandent le transfert de trois à cinq embryons, selon l’âge de la mère.

Globeandmail 07/01/04 – Reuters (Richard Woodman) 07/01/04 – Gènéthique 07/01/04 – Guardian 08/01/04

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres