Le brevet qui ralentirait la recherche sur les cellules souches embryonnaires

Publié le 22 Août, 2001

L’Université du Wisconsin qui a financé les travaux du chercheur James Thomson, vient de déposer un brevet qui pourrait bloquer la recherche sur les cellules souches, aux Etats-Unis. 

En effet, ce brevet porte sur la méthode mise au point par ce chercheur, pour permettre l’extraction des cellules à partir de l’embryon et de 5 autres familles de cellules. Ce brevet permet donc, théoriquement, d’empêcher toute recherche sur les cellules souches embryonnaires aux Etats-Unis.

L’administration américaine a donc lancé des négociations avec l’université pour trouver une solution afin que les chercheurs des Instituts nationaux de la santé puissent travailler sur les colonies de cellules souches de l’université.

Transfert.net 22/08/01

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres