L’Association médicale américaine encore et toujours opposée au suicide assisté

14 Nov, 2023

L’Association médicale américaine (AMA) a procédé à un nouveau vote pour abroger sa politique actuelle contre le suicide assisté. Toutefois, pour la quatrième fois, les délégués ont refusé de revoir cette position (cf. L’Association médicale américaine confirme son opposition au suicide assisté).

Ainsi, la politique actuelle reste en place. Elle stipule notamment que « l’euthanasie est fondamentalement incompatible avec le rôle du médecin de guérir ». En outre, elle « serait difficile ou impossible à contrôler et présenterait de graves risques pour la société » avertit l’AMA. En effet, « l’euthanasie pourrait facilement être étendue aux patients incapables et à d’autres populations vulnérables ».

« L’implication des médecins dans l’euthanasie renforce l’importance de son interdiction éthique », insiste l’Association (cf. Crimes nazis : le « devoir de mémoire » des médecins). « Le médecin qui pratique l’euthanasie assume une responsabilité unique dans l’acte de mettre fin à la vie du patient ».

Ne pas abandonner les patients en fin de vie

« Au lieu de s’engager dans l’euthanasie, les médecins doivent répondre de manière agressive aux besoins des patients en fin de vie », interpelle l’AMA. Ils « ne doivent pas abandonner un patient lorsqu’il est établi qu’une guérison est impossible », « doivent respecter l’autonomie du patient » et « assurer une bonne communication et un soutien émotionnel ». Enfin, les praticiens doivent apporter aux patients « des soins de confort appropriés et un contrôle adéquat de la douleur ».

Une vision partagée récemment par le Conseil danois d’éthique (cf. Danemark : le comité d’éthique s’oppose à l’euthanasie).

L’Association médicale américaine également refusé de remplacer le terme de « suicide assisté » par « aide médicale à mourir » (cf. Euthanasie : « ce n’est pas le mot qui est violent, c’est bien l’acte qu’il désigne » ; Euthanasie : la corruption des mots précèdera-t-elle la corruption des actes ?)

 

Source : National review, Wesley J. Smith (13/11/2023) – Photo : iStock

DERNIERES ACTUALITES
Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

Le 17 juillet, Florian Willet, directeur général et vice-président de l'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la première fois en Suisse (cf. Suisse : la « capsule » pour...

Partager cet article
[supsystic-social-sharing id='1']

Toute l’actualité bioéthique
chez vous, gratuitement

Cochez vos choix :

En validant ce formulaire, j’accepte de recevoir les informations du site Gènéthique par email et accepte la politique de confidentialité