L’Angola réforme sa loi relative à l’avortement

Publié le 27 Fév, 2017

En Angola, les députés du parti au pouvoir ont nouvellement adopté une réforme du code pénal concernant l’IVG qui prévoit de punir  « de peines maximales de trois ans de prison pour les femmes (qui les subissent) et de quatre ans pour ceux qui les effectuent ». Des amendements existaient déjà mais, « jugés inadaptés, ils n’étaient jamais appliqués ».

 

La réforme introduit deux dérogations à l’interdiction de l’avortement en prévoyant qu’il est « possible de pratiquer une IVG, avant la 24ème semaine de grossesse et dans certains cas précis, notamment lorsque la vie de la mère est en danger ou en cas de grossesse provoquée par un viol ».

 

L’opposition, qui avait sollicité la tenue d’un référendum, a vu sa proposition rejetée. 

AFP (24/02/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres