L’Alaska innove dans la prévention de l’alcoolisation fœtale

Publié le : 17 juin 2014
« L’Alaska est l’Etat américain qui enregistre le plus d’anomalies fœtales liées à l’exposition prénatale à l’alcool ». C’est la raison pour laquelle l’Alaska, à la suite du Minnesota, prévoit de proposer à partir de décembre prochain, des tests de grossesse gratuits dans une vingtaine de bars et restaurants.
 
Cette initiative a pour ambition de réduire les risques de fausses couches et d’anomalies chez les nouveau-nés. Ces tests seront donc disponibles sur des lieux de forte consommation d’alcool et s’adressent aux femmes qui ignorent qu’elles sont enceintes. Une grossesse sur deux en Alaska n’est pas programmée. Or une seule « nuit d’ivresse » peut causer un syndrome d’alcoolisation du fœtus dans le premier mois de la conception.
 
En France, le Collège national des gynécologues obstétriciens évalue à 7 000 par an le nombre d’enfants présentant chaque année les séquelles d’une alcoolisation fœtale.

 

<p>Le Figaro Santé (Pauline Fréour) 16/06/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres