L’ADN fœtal, objet d’analyse

Publié le 13 Mai, 2002

Jusqu’alors, la détermination du sexe du fœtus lors du premier trimestre de grossesse ne pouvait se faire que par l’analyse du caryotype, ce qui n’était pas dépourvu de risques. Or cette technique était couramment employée en cas de risque de transmission d’une maladie liée à l’X. 

Une équipe de médecins français propose de procéder au préalable à l’analyse de l’ADN fœtal circulant chez la mère entre la 10ème et la 13ème semaine. Si le test met en évidence un fœtus de sexe masculin, l’analyse du caryotype permet alors de confirmer ce diagnostic. En revanche en cas de sexe féminin, l’analyse de l’ADN permet d’éviter un geste coûteux et surtout risqué.

Le Quotidien du Médecin 13/05/02

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres