L’ADN fœtal, objet d’analyse

Publié le 13 Mai, 2002

Jusqu’alors, la détermination du sexe du fœtus lors du premier trimestre de grossesse ne pouvait se faire que par l’analyse du caryotype, ce qui n’était pas dépourvu de risques. Or cette technique était couramment employée en cas de risque de transmission d’une maladie liée à l’X. 

Une équipe de médecins français propose de procéder au préalable à l’analyse de l’ADN fœtal circulant chez la mère entre la 10ème et la 13ème semaine. Si le test met en évidence un fœtus de sexe masculin, l’analyse du caryotype permet alors de confirmer ce diagnostic. En revanche en cas de sexe féminin, l’analyse de l’ADN permet d’éviter un geste coûteux et surtout risqué.

Le Quotidien du Médecin 13/05/02

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres