La science au service de la société

Publié le 20 Mar, 2002

Alain Pompidou, député européen honoraire, membre de l’Académie des technologies, et du Conseil économique et social s’interroge dans le Figaro sur la façon d’associer la société civile aux débats sur les biotechnologies.

Les récents progrès dans le domaine des sciences de la vie suscitent nombre de débats et de réactions contradictoires, notamment sur le clonage thérapeutique, la recherche sur l’embryon, la protection juridique des inventions biotechnologiques…Ces sujets comportent une menace d’appropriation du vivant, voire de l’individu, dont l’interprétation est variable selon les différents États. La Charte européenne des droits fondamentaux récemment adoptée vise à faire respecter la pluralité des repères sociologiques dans les pays européens en maintenant toutefois les bases d’une culture commune. 

Alain Pompidou insiste sur la nécessité d’une expertise pluridisciplinaire et contradictoire visant à éclairer les choix des sociétés dans le domaine des sciences du vivant. Il rappelle le rôle des chercheurs, celui des médias qui doivent traduire la réalité technique et scientifique en des termes compréhensibles et enfin celui des comités d’éthique.

Seule, conclut le député, une remise en question permanente peut permettre la maturation des esprits  indispensable aux progrès nécessaires à la société.

Le Figaro 20/03/02

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...
Tennessee : « Il n'existe pas de droit fondamental à un certificat de naissance mentionnant l'identité de genre au lieu du sexe biologique »
/ Genre

Tennessee : « Il n’existe pas de droit fondamental à un certificat de naissance mentionnant l’identité de genre au lieu du sexe biologique »

Une cour d'appel a statué que le Tennessee ne pratiquait pas de discrimination en n'en autorisant pas à modifier la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres