La pratique de la FIV… 20 ans après

Publié le 25 Fév, 2002

Il y a 20 ans naissait Amandine, premier ” bébé-éprouvette ” français né par fécondation in vitro (cf. revue de presse du 22/02/02). Depuis cette naissance, 100 000 autres enfants sont nés en France par FIV. Chaque année sont enregistrées 45 000 FIV et 10 000 naissances. 

 

La FIV est une technique de procréation assistée comprenant 4 étapes : la stimulation ovarienne, la ponction d’ovocytes, leur fécondation par les gamètes mâles et le transfert dans l’utérus de la mère de l’embryon obtenu après deux jours de culture in vitro. Pour remédier à l’infertilité masculine, l’ISCI représente actuellement près de la moitié des fécondations in vitro. Cette technique a été mise au point par des chercheurs belges en 1992. Ce sont les biologistes eux-mêmes qui injectent directement un spermatozoïde, aussi rare ou peu mobile soit-il, dans l’ovocyte alors que dans le cadre de la FIV, les ovocytes et spermatozoïdes sont simplement mis en contact. 

 

La faculté libre de Médecine de l’Université Catholique de Lille, a été le premier établissement catholique à avoir pratiqué la fécondation in vitro : Emilie est née en 1986 à l’hôpital Saint Philibert. Il fallait respecter 3 conditions pour que la FIV soit pratiquée : un couple stable, une fécondation avec les gamètes du couple et pas de production d’embryon surnuméraire. Cette activité a été maintenue même après l’instruction du Vatican, Donum Vitae, qui condamnait la procréation artificielle. Finalement, l’hôpital doit y renoncer en 1996 car il réalise trop peu de FIV et le taux de réussite est insuffisant.

 

A l’époque le recteur de l’université refuse de faire appel de cette décision car ” nous étions en désaccord avec cette logique productiviste “. Depuis, l’hôpital a conservé son service de gynécologie et reçoit une centaine de couples par an pour traiter leur infertilité. Le quart d’entre eux est réorienté vers des centres d’assistance médicale à la procréation (AMP).

 

La revue de presse quotidienne présente toutes les opinions exprimées dans la presse sur l’actualité bioéthique. Celles-ci ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

La Croix (Marinne Lamoureux) 25/02/02 – Libération (Julie Lasterade) 25/02/02

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Passeport
/ PMA-GPA

GPA : La Cour constitutionnelle colombienne demande de nouvelles règles face au risque d’apatridie

La Cour constitutionnelle colombienne a ordonné au ministère des affaires étrangères d’accorder la nationalité colombienne à Leticia, une petite fille ...
pologne
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement

Le 12 juillet, le parlement polonais a rejeté, avec 218 voix contre 215, une proposition de loi visant à « décriminaliser ...
Don d’organes : la définition de la mort remise en question ?
/ Don d'organes

Don d’organes : la définition de la mort remise en question ?

Une procédure de prélèvement d’organes, la perfusion régionale normothermique, a engendré un débat éthique sur la définition de la mort ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres