La pilule du surlendemain délivrée sans ordonnance

Publié le : 18 mars 2015

EllaOne® (ulipristal acétate[1]) est commercialisé depuis mai 2009 en France par le laboratoire HRA Pharma. Elle est indiquée pour la contraception d’urgence dans les 120 heures (5 jours) suivant un rapport non protégé ou en cas d’échec d’une méthode contraceptive.

 

En novembre 2014, le Comité des médicaments à usage humain de l’Agence européenne du médicament (EMA) lui a accordé le statut d’« OTC » (Over The Counter) (cf. Génèthique du 25 novembre 2014). Cette recommandation a été approuvée par la Commission européenne en janvier 2015, dans le but d’« améliorer son efficacité ».

 

Jusque là soumise à prescription médicale, cette pilule pourra donc être délivrée sans prescription médicale, « en vente libre » et les femmes souhaitant recourir à cette contraception d’urgence n’auront pas de consultation médicale préalable.

 

Cette décision s’est appliquée dès le 1er février au Luxembourg, mi-mars en Allemagne, et le sera mi-avril en France.

 

Note de Gènéthique : Comme le Norlevo, EllaOne possède un caractère abortif : elle empêche l’ovulation, mais en cas de fécondation, elle peut empêcher la nidation de l’embryon et donc son implantation dans l’utérus. 

 

[1] Même famille de molécule que le RU 486 utilisé pour l’avortement médicamenteux

 

<p>Gouvernement/lu 17.03.2015 - EMA 6.02.2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres