La médecine régénérative pour restaurer la fertilité ?

Publié le : 6 février 2018

En Chine, après avoir reçu une greffe de cellules souches de cordon ombilical humain pour restaurer sa fertilité, une jeune femme a donné naissance le mois dernier à un garçon en bonne santé.

 

Elle avait été diagnostiquée il y a trois ans comme souffrant d’insuffisance ovarienne prématurée, un syndrome qui touche plus d’1% des femmes en âge de procréer et qui est considéré comme incurable par de nombreux médecins. La jeune femme de 35 ans a reçu trois greffes de cellules souches à partir de décembre 2015 ; elle est tombée enceinte en mai 2017. Depuis 2016, 23 patientes ont reçu le même traitement ; neuf ont progressivement récupéré leur fonction ovarienne, et deux sont enceintes. Le professeur Dai Jianwu, qui dirige les recherches, avait déjà réussi en 2014 à implanter des cellules souches mésenchymateuses dans l’endomètre endommagé d’une jeune femme, tombée enceinte quatre mois plus tard.

 

Ces greffes ont l’avantage d’être moins douloureuses que d’autres traitements, et nécessitent une intervention chirurgicale plus courte, explique le chercheur. En outre, il précise que sa thérapie cellulaire est moins chère que la fécondation in vitro.

<p>Xinhua (01/02/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres