La création d’un embryon bi-sexué

Publié le 1 Juil, 2003

Du 29 juin au 2 juillet la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie réunissait 4 000 “spécialistes de la fertilité”, à Madrid. Beaucoup de chercheurs y ont présenté leurs travaux, certains de ces travaux posant de graves problèmes éthiques.

 

Foetus pour traiter l’infertilité ?

Une équipe israelo-hollandaise (hôpital de Kfar Saba – université d’Utrecht)  a annoncé que les tissus ovariens de foetus avortés entre la 22ème et la 33ème semaine pouvaient, après mise en culture, donner des ovules. Selon leurs expériences, après 4 semaines en culture, ces follicules ovariennes du fœtus ont pu passer au stade mature.

Le responsable des recherches, le Dr Tal Biron-Shental, reconnaît que l’utilisation de tissu ovarien issu de foetus avortés porte à la controverse. Qui voudrait avoir comme mère un foetus avorté ? Mais pour elle, cette technique pourrait être une nouvelle source d’ovocytes en plus des stocks disponibles pour les fécondations in vitro.

Le porte parole de la Human Fertilization and Embryology Authority (HFEA) a déclaré que l’utilisation de tels tissus comme source de traitement contre l’infertilité était inacceptable.

 

Un embryon bisexué

Le plus controversé de ces travaux fut sans doute celui présenté par le Centre de Reproduction Humaine de Chicago : la création d’un embryon bisexué.

Plus exactement, les chercheurs ont injecté des cellules masculines dans un embryon féminin aboutissant à la formation d’un embryon bisexué. L’embryon ainsi transformé a été détruit à quelques jours. Le Dr Norbert Gliecher, directeur de la recherche, a expliqué que le but de cette expérience serait thérapeutique puisqu’il s’agirait d’injecter chez un embryon malade les cellules d’un embryon sain…

 

Cette annonce a suscité beaucoup de réactions chez les scientifiques. Le Pr australien Alan Trounson, connu pourtant pour ses expériences controversées sur les embryons humains, a exprimé son opposition : “je ne trouve aucune logique à ce qu’ils veulent faire, cela me semble complètement défectueux

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres