La Cour Constitutionnelle italienne rejette la remise en cause de la loi autorisant l’avortement

Publié le : 26 juin 2012

Le 20 juin 2012, la Cour Constitutionnelle italienne a rejeté le recours du Tribunal italien de Spoleto concernant « la légitimité de l’article 4 de la loi n°194, […] qui règlemente l’interruption volontaire de grossesse pendant les 90 premiers jours » (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 19/06/12).

Giovanna Marsico, avocate italienne, précise que « si la loi 194 demeure intacte, sa réelle mise en œuvre n’est pas pour autant assurée ». En effet, « dans la région de Rome, un tiers des établissements de santé ne pratiquent pas l’IVG, ni l’ITG« . Parmi ces établissements, « des CHU rajoutent à l’objection de conscience l’absence de formation pour les internes en gynécologie« . 
 

<p>Le Huffington Post (tribune de Giovanna Marsico) 25/06/12</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres