La contraception et les étudiants

Publié le : 24 février 2011

Une enquête sur le recours à la contraception par les étudiants, effectuée pour le compte de l’Union nationale des mutuelles étudiantes régionales (USEM), a été rendue publique le 7 février 2011. Réalisée auprès de plus de 11 000 étudiants âgés de 18 à 25 ans, elle révèle que 57% des hommes et 68% des femmes disent avoir "systématiquement" utilisé un contraceptif.

Près d’1 étudiante sur 3 a eu recours à la pilule du lendemain, dite "contraception d’urgence", pour différentes raisons : un "accident de préservatif" dans 50% des cas, un "oubli de pilule" (37%) ou parce qu’aucun moyen de contraception n’a été utilisé.

Les 3/4 des étudiants et près de 60% des étudiantes n’ont jamais effectué de test de dépistage d’une infection sexuellement transmissible (IST).

Enfin, 3,3% des étudiantes ont déclaré avoir subi une IVG. 27 étudiantes sur 1000 sont concernées pour la tranche des 20-24 ans. L’enquête note que les étudiants "qui n’utilisent pas systématiquement un contraceptif lors de leurs rapports sexuels et n’ont qu’Internet comme source d’information sur la contraception" sont "encore trop nombreux".

L'Express.fr (Vincent Olivier) 23/02/11 - Les Echos.fr 08/02/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres