La commission des affaires sociales du Sénat réécrit la PPL sur le délit d’entrave numérique à l’IVG

Publié le 6 Déc, 2016

La commission des affaires sociales du Sénat a examiné hier, l’unique article concernant la proposition de loi visant à élargir le délit d’entrave à l’IVG. Le seul amendement adopté est celui de Stéphanie Riocreux, sénatrice du groupe socialiste, qui en a réécrit l’unique article comme suit :

 

Le délit d’entrave à l’avortement peut être constitué :

« soit en exerçant, par tout moyen, des pressions morales et psychologiques, des menaces ou tout acte d’intimidation à l’encontre des personnes cherchant à s’informer sur une interruption volontaire de grossesse, des personnels médicaux et non médicaux travaillant dans les établissements mentionnés au même article L. 2212-2, des femmes venues y subir une interruption volontaire de grossesse ou de l’entourage de ces dernières ».

 

Le nouveau texte :

  • rétablit la distinction nécessaire entre l’objectif poursuivi par les auteurs du délit (qui figure dans le chapeau de l’actuel article L. 2223-2) et les moyens par lesquels il est constitué (qui figurent aux deux tirets suivants);
  • prévoit sans ambiguïté que la communication électronique fait partie des moyens par lesquels peuvent s’exercer les pressions morales et psychologiques constitutives du délit d’entrave ;
  • précise également que les personnes cherchant à s’informer sur l’IVG, notamment sur Internet, peuvent être reconnues victimes de ces pressions.

Il n’y a plus de référence aux informations « dissuasives ».

 

Les débats au Sénat se tiendront aujourd’hui 7 décembre à partir de 14h30. Suivez le Livetweet de @Genethique !

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres