Jean-Marie Le Pen, l’avortement et l’euthanasie

Publié le 22 Mar, 2007

Famille Chrétienne publiera une interview des candidats à l’élection présidentielle. Aujourd’hui, paraît celle de Jean-Marie Le Pen, candidat du Front National (FN).

A la question du journaliste qui lui demande si le programme du FN prévoit l’abrogation de la loi Veil sur l’avortement, il répond : « en matière législative, il faut tenir compte de l’état d’esprit de l’opinion. Si je suis élu, je proposerai un référendum sur l’avortement ». « J’ai perdu l’illusion que l’on pouvait régler tous les problèmes par des lois », explique-t-il.

Pour Jean-Marie Le Pen, la loi Veil est avant tout celle de Chirac et Giscard qui ont demandé à « une femme ancienne déportée » de « porter le chapeau » parce qu’elle « aurait moins de chance d’être prise pour cible ».

Interrogé sur l’issue d’un référendum sur la loi de 1975, il en dresse le bilan : « au départ, la loi Veil entendait lutter contre les avortements, qui étaient au nombre de 70 000 par an. Elle n’a pas endigué le phénomène. Aujourd’hui, malgré la multiplication des contraceptifs – dont 1 million de pilules du lendemain – on atteint les 220 000 avortements ». Il reproche aux responsables politiques de ne pas « prendre le problème à la racine », « sous la pression de l’opinion publique ». Ainsi suggère-t-il de « lutter contre la pauvreté ou la gêne sociale qui va généralement de pair avec l’avortement ».

Par ailleurs, il souligne la « discrétion » des évêques français sur la question de l’avortement.

Sur la question de l’euthanasie, il avoue s’interroger : « moralement et philosophiquement, je suis partisan du respect de la vie du début jusqu’à la fin » mais,  « comme homme politique responsable, je me pose la question de l’euthanasie. Je n’ai pas de position définitive pour l’instant ». Il souligne le nombre croissant de personnes âgées dépendantes dont la société française devra assumer les frais. « On favorise déjà la mort pour des raisons de commodité… », justifie-t-il.

Enfin, le candidat du FN se déclare « hostile à toute manipulation sur l’embryon humain ».

Famille Chrétienne (Samuel Pruvot, Jean-Marc Bastière, Emmanuel Pellat) 24/03/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

booties-2047596_1920

Choisir le sexe de son futur bébé : un marché de 500 millions de dollars

Aux Etats-Unis, sélectionner le sexe de son futur enfant dans le cadre d’une fécondation in vitro est légal. Un marché ...
hacker
/ E-santé

Ecosse : des données relatives à la santé mentale d’enfants divulguées

Le NHS Dumfries and Galloway a confirmé que des données relatives à la santé mentale d’enfants ont été publiées par ...
pape_francois
/ Fin de vie

Pape François : l’euthanasie est « un échec de l’amour »

S’adressant aux participants du symposium sur les soins palliatifs, le Pape a rappelé que l’euthanasie « n’est jamais une source ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres