IVG : Le Planning Familial ne respecte pas les dispositions législatives

Publié le 26 Sep, 2016

Le Conseil Régional d’Ile de France a voté mercredi 21 septembre une subvention de 80 000 euros pour le Planning familial. Pourtant Valérie Pécresse, présidente de ce Conseil, avait annoncé lors de la campagne pour les régionales la suppression de ces subventions « si le planning ne respectait pas strictement les dispositions législatives ». Or « les preuves matérielles s’accumulent au sujet de femmes enceintes ayant eu des contacts avec des salariés du Planning Familial se voyant orientées vers un centre d’orthogénie lorsque les délais légaux sont dépassés d’une ou deux semaines ». En outre, si ces délais sont plus largement dépassés, le planning « les oriente spontanément vers l’Espagne, les Pays-Bas… » réglant les détails matériels de transport et de logement. « Des cas marginaux, mais des cas tout de même », s’indigne Rémi Sentis, président de la fédération des associations familiales catholiques des Hauts-de-Seine.

Aleteia, Rémi Sentis (26/09/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...
Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence
/ Genre

Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence

Le 10 avril, la pédiatre anglaise Hilary Cass a publié un rapport sur les services de prise en charge des ...
Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable
/ IVG-IMG

Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable

Selon la Cour suprême de l’Arizona, la loi datant de 1864 et interdisant la quasi-totalité des avortements est applicable ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres