IVG au Portugal : Des mesures pour « améliorer les conditions dans lesquelles les femmes prennent ces décisions difficiles »

Publié le : 23 juillet 2015

L’avortement jusqu’à la dixième semaine de grossesse est dépénalisé au Portugal depuis 2007, suite à un référendum où 59% des portugais s’était prononcé pour. Il était depuis lors remboursé à 100%.

 

Les députés portugais ont adopté hier soir un projet de loi « visant à instaurer un ticket modérateur pour les femmes pratiquant une IVG » ainsi qu’une « obligation de conseil psychologique et social et une consultation au planning familial ». Les débats ont été houleux et « brièvement interrompus par des membres d’associations des droits des femme » opposés à ces mesures. Le texte a été adopté par les partis de la majorité de centre droit, et a rencontré une forte opposition chez les députés de l’opposition de gauche.

 

Pour Carlos Abreu Amorim, député du PSD, « il n’est pas question de revenir sur le droit à l’avortement, mais d’améliorer les conditions dans lesquelles les femmes prennent ces décisions difficiles ».

 

<p>AFP (22/07/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres