Israël : L’essai clinique à base de cellule souches embryonnaires humaines se poursuit

Publié le 17 Juil, 2016

L’équipe israélienne, autorisée en septembre 2015 (cf. Autorisation d’un nouvel essai clinique à base de cellules souches embryonnaires humaines) à travailler sur des cellules souches embryonnaires humaines (CSEh) dans le but de trouver un traitement pour la DMLA[1], annonce des « résultats encourageant » à l’issue de la première phase de l’essai. Les chercheurs entament la deuxième phase, au cours de laquelle de nouveaux patients recevront une injection plus importante de cellules souches embryonnaires humaines.

 

Le traitement, baptisé « OpRegen » consiste en une injection de cellules dérivées de CSEh chez des patients atteints de DMLA, pathologie résultant de la dégradation d’une partie des cellules de la rétine. L’essai est financé par la Fondation Fighting Blindness basée à Columbia, dans l’Etat de Maryland aux Etats-Unis.

 

[1] Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age.

The Times of Israel (16/07/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres