Irlande : 10 millions d’euros pour financer la PMA

Publié le 27 Juil, 2023

Le 25 juillet, le Gouvernement irlandais a annoncé que l’Etat financerait les procédures de procréation médicalement assistée (PMA) à partir de septembre. Un budget de 10 millions d’euros y sera consacré dans un premier temps. Le ministre de la santé, Stephen Donnelly, a en effet annoncé une révision d’ici la fin de l’année pour permettre à 3000 couples d’y avoir accès chaque année. Ce qui représente un budget annuel de 30 millions d’euros, en comptant 6.000 euros par cycle.

La mesure adoptée par le Gouvernement doit permettre de financer complètement trois cycles d’insémination intra-utérine (IUI) et un cycle de FIV pour les couples éligibles.

Différents critères d’éligibilité

Cette offre s’adresse aux couples ayant une relation depuis plus d’un an et n’ayant eu aucun enfant vivant de cette relation. Au moins l’un des deux partenaires ne doit pas avoir d’enfants. De plus, ils ne doivent pas avoir subi plus d’un cycle de FIV auparavant. En cas de stérilisation volontaire de l’un des deux membres, le couple ne sera pas éligible. En outre, une « évaluation du bien-être » sera effectuée principalement sur la base d’un formulaire d’auto déclaration.

Les hommes devront avoir moins de 60 ans maximum au moment de la demande, les femmes moins de 41 ans. De plus, les femmes dépassant un certain indice de masse corporelle (IMC) ne seront pas éligibles. Leur IMC doit être compris entre 18,5 kg/m2 et 30,0 kg/m2.

Le programme prévoit également un critère d’éligibilité relatif à l’alcool. Les mères ne doivent pas consommer plus d’« une ou deux boissons alcoolisées standard », une ou deux fois par semaine. Pour les hommes, trois à quatre boissons alcoolisées par jour sont tolérées, en évitant de dépasser dix sur une semaine. Tous les futurs parents ne doivent pas avoir fumé ou consommé de drogues au cours des trois derniers mois.

Vers un élargissement des critères ?

Sont exclus du programme les couples avec enfants, les femmes célibataires, les couples de même sexe et les couples hétérosexuels souhaitant avoir recours à la FIV avec don de gamètes.

Certains plaident déjà en faveur d’un assouplissement des critères. Des sources gouvernementales indiquent qu’une révision ne pourra être prévue qu’un an après la mise en œuvre du programme.

 

Sources : Irish examiner, Paul Hosford (25/07/2023) ; Irish Times, Jack Horgan Jones et Vivienne Clark (25/07/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres