iPS: une méthode de reprogrammation plus efficace et plus rapide

Publié le : 24 septembre 2013

 Une équipe de chercheurs israélienne du Weizmann Institute of Science de Rehovot (Israël) a publié le 18 septembre 2013 dans Nature les résultats d’une recherche qui met en avant une méthode plus efficace de reprogrammation de cellules souches adultes en cellules iPS. En supprimant une protéine, appelée Mbd3, les chercheurs sont parvenus à un taux de reprogrammation des cellules souches adultes en cellules pluripotentes induites (iPS) de presque 100% (contre un taux de reprogrammation de 10% jusqu’alors). En outre, grâce à cette méthode, la reprogrammation des cellules, qui se faisait en plusieurs mois, ne se fait plus qu’en une semaine. 

 

Bien que l’étude a été faite en utilisant des cellules adultes de peau de souris, les chercheurs estiment que la technique va pouvoir grandement augmenter la capacité de reprogrammation des cellules adultes humaines. 
Konrad Hochedlinger, chercheur spécialisé dans les cellules souches à l’Harvard Medical School de Boston (Massachusetts) précise: « c’est le premier rapport qui montre que vous pouvez faire une reprogrammation aussi efficace, comme personne ne l’avait espéré« . 
 

<p> Bioedge (Xavier Symons) 21/09/2013 - Nature (Monya Baker) 18/09/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres