Installation officielle du nouveau Conseil national consultatif pour la biosécurité

Publié le : 7 décembre 2015

Le 30 novembre dernier, le nouveau Conseil national consultatif pour la biosécurité (CNCB) a été officiellement installé à Paris. Créé par décret en septembre suite aux recommandations de l’Académie des Sciences, cette nouvelle instance « a pour mission d’éclairer les pouvoirs publics, la communauté scientifique et la population sur les enjeux de sécurité, les bénéfices et les risques que présentent les progrès de la recherche en science de la vie ». Le CNCB « ciblera en priorité les enjeux de sécurité posés par la biologie de synthèse et les nouvelles techniques d’édition du génome (génie génétique)».

 

Pour le domaine du génie génétique, Louis Gautier, secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale et président du CNCB, a évoqué les nouveaux outils dont les potentialités s’avèrent « considérables, à l’instar du système CRISPR-Cas9 ». « Comme toute avancée scientifique majeure, ils pourraient néanmoins faire l’objet d’un détournement malveillant », a-t-il souligné.

 

Le CNCB est rattaché au ministère de la Défense. Il « réunit scientifiques et autorités de l’Etat »[1] qui se retrouveront « au moins une fois par an et pourront être convoqué en cas de menace pour la sécurité nationale ».

 

 

[1] Le CNCB est composé du directeur des affaires stratégiques de sécurité et du désarmement du Quai d’Orsay, du directeur général de la recherche et de l’innovation, du directeur général de la santé, du délégué général pour l’armement au ministère de la Défense, du directeur général de la sécurité intérieure au ministère de l’Intérieur, et de six personnalités qualifiées choisies pour cinq ans sur proposition de l’Académie des sciences.

 

Les six premières personnalités scientifiques qui ont intégré le CNCB sont : le Pr Korn (membre de l’Académie des Sciences, professeur honoraire à l’Institut Pasteur et directeur de recherche émérite à l’Inserm), le Pr Berche (directeur général de l’Institut Pasteur de Lille), le Dr Binder (médecin général inspecteur en deuxième section des officiers généraux), le Pr Danchin (biologiste spécialiste de la génétique et de la génétique microbienne), le Dr Desenclos (directeur scientifique adjoint au directeur général de l’institut de veille sanitaire), le chimiste Bernard Meunier (directeur de recherche émérite au CNRS).

 

<p>Hospimedia (3/12/2015); le Quotidien du Médecin (7/12/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres