Infertilité : des spermatides créées à partir de cellules souches de souris

Publié le 28 Juil, 2022

Dans un article publié par la revue Biofabrication, des chercheurs israéliens expliquent avoir obtenu du “proto sperme” à partir de cellules souches de souris mâles. Ils ont prélevé des cellules souches sur des testicules de souris, qu’ils ont ensuite cultivées dans des testicules artificiels. Les cellules souches se sont différenciées en spermatides, cellules précurseurs des spermatozoïdes, en cinq à sept semaines. La prochaine étape consistera à utiliser les cellules obtenues pour féconder des ovocytes de souris. Elle sera réalisée par un laboratoire américain.

Cette étude, dirigée par le biologiste Mahmoud Huleihel de l’université Ben Gourion du Néguev, a été menée sur des souris mâles sans sperme. Les recherches en sont encore “au stade précoce”. L’objectif à long terme est d’adapter la méthode aux « hommes infertiles qui ne produisent pas de spermatozoïdes ». « Nous ne dépendrions plus nécessairement du sperme pour concevoir des bébés » estiment les chercheurs.

Source : Times of Israël, Nathan Jeffay (25/07/2022)

Testis on a chip—a microfluidic three-dimensional culture system for the development of spermatogenesis in-vitro, Ali AbuMadighem, Sholom Shuchat, Eitan Lunenfeld, Gilad Yossifon and Mahmoud Huleihel ; Published 20 April 2022 https://doi.org/10.1088/1758-5090/ac6126

Partager cet article

Synthèses de presse

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?
/ Fin de vie

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?

Mardi, Agnès Firmin Le Bodo a lancé un « atelier culture palliative » pour repenser la stratégie en matière de ...
ia_-_istock-636754212
/ Génome

Une IA pour accélérer le développement de thérapies géniques

Des chercheurs ont conçu un programme d'intelligence artificielle afin de produire des « protéines personnalisables » appelées doigts de zinc ...
Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur
/ IVG-IMG

Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur

L’avortement est désormais possible « pour n'importe quelle raison pendant les 9 mois de la grossesse », indique la sénatrice Julia Coleman ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres