Infanticides néonataux : un sujet jugé trop sensible pour le comité droits de l’homme du Conseil de l’Europe

Publié le 1 Juil, 2015

Appelé à se prononcer sur la recevabilité de la pétition européenne visant à lutter contre les infanticides néonataux, le comité des affaires juridiques et des droits de l’homme de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a émis le 23 juin un avis négatif au motif que le sujet serait « trop sensible », pourrait questionner l’avortement, et diviser l’Assemblée.

 

Une décision du Bureau de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe est attendue pour le 31 août 2015.

 

Si la pétition était jugée recevable, le Conseil de l’Europe pourrait alors se saisir du sujet et enquêter sur ces pratiques visant à laisser mourir faute de soins, ou même à tuer, l’enfant né vivant des suites d’un avortement tardif.

Il est toujours possible de lire le dossier présentant la pétition et de la signer en ligne, qui, à ce jour, a recueillie plus de 212000 signatures.

Partager cet article

Synthèses de presse

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »
/ Genre

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »

Selon une étude de la Mayo Clinic dévoilée fin mars, les bloqueurs de puberté peuvent provoquer des problèmes de fertilité ...
Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Une équipe de la Medical University of Vienna a mis en œuvre des « embryons de synthèse » pour caractériser ...
Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?
/ IVG-IMG

Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?

Une commission mandatée par le Gouvernement allemand a recommandé de dépénaliser l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres