Infanticides néonataux : un sujet jugé trop sensible pour le comité droits de l’homme du Conseil de l’Europe

Publié le 1 Juil, 2015

Appelé à se prononcer sur la recevabilité de la pétition européenne visant à lutter contre les infanticides néonataux, le comité des affaires juridiques et des droits de l’homme de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a émis le 23 juin un avis négatif au motif que le sujet serait « trop sensible », pourrait questionner l’avortement, et diviser l’Assemblée.

 

Une décision du Bureau de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe est attendue pour le 31 août 2015.

 

Si la pétition était jugée recevable, le Conseil de l’Europe pourrait alors se saisir du sujet et enquêter sur ces pratiques visant à laisser mourir faute de soins, ou même à tuer, l’enfant né vivant des suites d’un avortement tardif.

Il est toujours possible de lire le dossier présentant la pétition et de la signer en ligne, qui, à ce jour, a recueillie plus de 212000 signatures.

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres