Handicap en France : de nouvelles annonces mais beaucoup de « flou »

Publié le 27 Avr, 2023

Le 26 avril, la sixième conférence nationale du handicap a été organisée à l’Elysée. Cet évènement, qui a lieu tous les trois ans, a pour objectif de fixer « un cap politique » dans le domaine du handicap qui concerne 12 millions de Français et 8 millions d’aidants. « Soixante-dix mesures fortes » sur le handicap ont été annoncées, mais elles ont du mal à convaincre.

Une conférence boycottée

Alors que le Conseil de l’Europe vient de dénoncer une « violation des droits des personnes en situation de handicap par l’Etat français » (cf. La France viole les droits des personnes handicapées d’après le Conseil de l’Europe), plusieurs associations réunies au sein du Collectif Handicaps ont demandé le report de la conférence pour « ouvrir une véritable concertation » permettant ainsi de mieux prendre en compte les critiques de l’organisation européenne.

Face au refus de l’Elysée, certaines d’entre elles ont choisi de boycotter l’événement, regrettant une  «préparation sans concertation» et le « manque d’ambition ».

Des mesures floues ? 

« Remboursement intégral du fauteuil roulant, investissement de 1,5 milliard d’euros dans l’accessibilité, évolution des conditions de travail du personnel accompagnant à l’école les enfants en situation de handicap », ces mesures ont été critiquées en raison du « flou » les entourant. « Beaucoup de choses sont restées dans le registre de la déclaration d’intention, avec peu d’annonces concrètes sur les délais et sur le budget » regrette Arnaud de Broca, le président du Collectif Handicaps.

Parmi les mesures abordées figure la création, fin 2024, d’un « service de repérage, d’évaluation et d’intervention précoces et intensifs » ayant pour objectif d’améliorer le diagnostic des enfants de moins de 6 ans, sans passer par la maison départementale pour les personnes handicapées (MDPH).

Le remboursement à 100 % de fauteuils roulants manuels et électriques, sans reste à charge, fait aussi partie des nouvelles mesures. « Il est assez inadmissible de voir des appels à cagnotte pour [équiper] un enfant » a souligné François Braun, le ministre de la Santé, qui promet un remboursement « rapide et total ».

Des chantiers inachevés ?

La question l’accessibilité des lieux public reste un chantier toujours inachevé alors que « cela fait vingt ans qu’on prend des engagements ». Emmanuel Macron a annoncé le passage à « un système de sanctions » et une allocation d’1,5 milliard d’euros qui seront déployés sur cinq ans. Il promet un plan de programmation avant l’été. Pour ce qui est des logements, le dispositif MaPrimeAdapt’, qui s’adresse aux personnes âgées souhaitant financer des travaux d’adaptation de leur logement, sera étendu dès 2024 aux personnes handicapées.

Concluant la conférence, Emmanuel Macron a aussi abordé le sujet de l’inclusion à l’école, se félicitant de l’augmentation de la scolarisation des enfants porteurs de handicap. Ils sont actuellement 430.000, même s’il reconnait qu’il y a encore « trop de situations insatisfaisantes ». En outre, le statut des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) reste très précaire. Pour pallier cette difficulté, le chef de l’Etat a évoqué la conclusion prochaine d’un protocole avec les collectivités locales afin que des contrats de 35 heures puissent être proposés. Un engagement qui se heurte toutefois à plusieurs écueils, notamment d’ordre financier.

 

Sources : Le Monde (27/04/2023) ; Le Figaro, Agnès Leclair (27/04/2023) – Photo : Pixabay

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...
Irlande du Nord : les avortements en hausse de 23,53 %
/ IVG-IMG

Irlande du Nord : les avortements en hausse de 23,53 %

En Irlande du Nord, 2 168 avortements ont été pratiqués entre avril 2022 et mars 2023, soit une augmentation de 23,53 ...
Suisse : les changements de genre à l’état civil en baisse de 39,4 % en 2023
/ Genre

Suisse : les changements de genre à l’état civil en baisse de 39,4 % en 2023

La Suisse a enregistré 713 changements de genre à l’état civil en 2023, contre 1 177 l’année précédente, soit une ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres