Greffes : révision rapide de la loi de bioéthique

Publié le 21 Mar, 2001

Une jeune fille de 14 ans, atteinte  de mucoviscidose, est décédé vendredi dernier. Sarah, 14 ans avait besoin pour vivre d’une double greffe pulmonaire, l’un des greffons devant provenir de sa mère, l’autre de sa tante. Or la loi actuelle ne permet pas de prélever un greffon sur une personne vivante, sauf s’il s’agit des parents ou des frères et sœurs de la personne qui a besoin de la greffe.

 

Devant l’urgence de la situation, les médecins ont obtenu de Bernard Kouchner une autorisation pour déroger à la loi. Par ailleurs, en raison de l’épidémie de légionnellose, l’intervention n’a pu se dérouler à l’hôpital Georges Pompidou comme cela avait été au préalable envisagé. L’hôpital Foch à Suresnes,  habilité et capable de réaliser une telle intervention avait alors d’ores et déjà accepté et surtout médiatisé cette intervention. Toutefois, l’état de la jeune patiente s’étant rapidement dégradé, l’opération n’a pu être effectuée.

 

A propos de cette exception Bernard Kouchner ajoute: « Je l’ai fait d’autant plus volontiers que le projet de révision de la loi de bioéthique prévoit d’élargir le champ des donneurs et que l’ensemble des instances consultées s’est prononcé en faveur de cette évolution ». Ce nouveau texte de loi devrait être prochainement dans les mains du Conseil d’État et il reste à souhaiter  que la procédure aille ensuite au plus vite, pour éviter de nouvelles tragédies.

Figaro 21 mars 2001

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres