Greffe d’un second coeur artificiel en toute discretion

Publié le : 5 septembre 2014
La presse et les chaînes de TV (en particulier BFM) ont révélé hier soir qu’un coeur artificiel, de la société Carmat, avait été greffé sur un nouveau patient, au CHU de Nantes, il y a quelques semaines. L’opération a été menée en toute discrétion. La presse (Le Monde, Libération, Le Figaro, Sciences et Avenir, Le Nouvel Observateur, etc.) fait état de la difficulté à obtenir des informations. 
 
D’après Libération, la greffe a été réalisée par l’équipe du professeur Daniel Duveau. Le quotidien précise que « tout se serait très bien passé mais on ne sait rien du patient« . Interrogé, le CHU de Nantes n’a pas souhaité faire de commentaire. Il en a été de même pour la société Carmat. En effet, ladite société « se refus[e] à toute confirmation ne voulant communiquer qu’à l’issue des quatre essais programmés » eux-mêmes issus « d’accords compliqués établis par la société Carmat et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). « 
 
Cette greffe intervient huit mois après le premier essai, réalisé à l’hôpital George Pompidou, sur un patient décédé au bout de 75 jours. La société Carmat avait été autorisée a reprendre les essais en juillet dernier (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 17 juillet 2014). 
<p>Libération (Eric Favereau) 05/09/2014 - Ouest France 04/09/2014 - Lepoint.fr 04/09/2014 - nouvelobs.com (Sophie Des Deserts) 05/09/2014 - science et avenir 05/09/2014 - Lefigaro.fr 05/09/2014 - bfmtv.com 05/09/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres