Grande-Bretagne : feu vert pour le dépistage des prédispositions cancéreuses

Publié le 25 Juil, 2007

La Haute autorité britannique en fertilisation et embryologie humaines (HFEA) vient d’autoriser le recours au dépistage pré-implantatoire (DPI) pour sélectionner les embryons qui ne présentent pas de prédisposition au cancer du sein et de l’ovaire.

L’équipe du Dr Paul Serhal (University College Hospital, Londres) se félicite de cette première : "le DPI pourra, désormais, être mis en œuvre sur la base d’un risque estimé à moins de 100%". Dans le cas d’antécédents familiaux, le risque de survenue d’un cancer du sein est estimé entre 60% et 80% et 40% pour le cancer ovarien.

Jusqu’à aujourd’hui, le DPI était autorisé pour supprimer les embryons atteints d’une affection génétique d’une particulière gravité. Désormais, le DPI pourra servir à trier les embryons dont on suppose qu’il pourrait un jour être atteints d’un cancer…

Le Monde (Jean-Yves Nau) 25/07/07 – Bio News 03/08/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

69_espagne
/ Fin de vie

Euthanasie : trois ans après la légalisation, un premier bilan sur la loi espagnole

En mars 2021, l’Espagne est devenue le 4ème pays européen à légaliser l’euthanasie et le suicide assisté. Entre 2021 et ...
Affaire Palmade : le procureur ne retient pas l’« homicide involontaire » du fœtus

Affaire Palmade : le procureur ne retient pas l’« homicide involontaire » du fœtus

Le 27 mai, le procureur de la République a annoncé le renvoi de Pierre Palmade devant le tribunal correctionnel pour ...
18_fin_de_vie
/ Fin de vie

Afrique, Australie : un manque global de soins palliatifs

En Australie, 62% des patients qui en auraient besoin ne bénéficient pas de soins palliatifs. En Afrique la situation est ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres