Grand prématuré de Poitiers : l’hôpital décide l’arrêt des soins

Publié le : 19 septembre 2014

« L’accompagnement de fin de vie est engagé« . Voici la formule qui a été retenue par la direction de la communication du CHU de Poitiers dans son communiqué de presse publiée hier, 18 septembre, dans la soirée, à propos du petit Titouan, grand prématuré, né le 31 août dernier, à 25 semaines et dont les parents réclamaient l’arrêt des soins. (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 16 septembre 2014) Il craignaient de graves séquelles, l’enfant ayant fait une hémorragie célébrale. 

 

Le Pr Fabrice Pierre, chef du pôle mère-enfant du CHU au Poitiers a déclaré : « ces dernières semaines, nous étions déjà dans une démarche de maintien, sans acharnement. L’état de l’enfant s’est dégradé et, en l’absence de réanimation intensive, nous allons en quelque sorte le ‘laisser partir’. Nous nous assurons de son confort et lui administrons des traitements anti-douleur.« 

 

Dans son communiqué, le CHU de Poitiers a précisé : « L’état de santé du nouveau né s’est dégradé ces dernières heures et les modalités d’accompagnement de fin de vie ont été définies en associant la famille« . Il a également souligné que la décision médicale de fin de vie « s’est poursuivi[e] selon des pratiques recommandées intégrant un avis extérieur, un avis éthique et une nouvelle réunion collégiale de l’équipe« . En effet, un avis a été demandé auprès de l’équipe de réanimation néonatale de l’hôpital Antoine-Béclère (Clamart) et de l’espace de réflexion éthique régional de Poitou-Charentes. Selon l’hôpital de Poitiers, il n’y a pas eu de « divergences notable » entre les avis.  

 

La prise en charge des grands prématuré « n’est jamais facile, même quand cela se finit autrement » a tenu à mentionner le Pr Fabrice Pierre. A ce sujet, le site ActuSoins précise qu’en France un « consensus implicite existe pour ne pas réanimer les enfants de moins de 23 semaines. » Pour les bébés nés entre 23 et 25 semaine, « les choses en sont pas figées et cela dépend principalement des équipes« . 

 

Note de Gènéthique

Pour approfondir le thème de la prise en charge des grands prématurés lire ou relire : 

 

<p>Le Figaro (Agnès Leclair) 19/09/2014 - Blog de Jean-Yves Nau 18/09/2014 - actusoins.com 17/09/2014 - Gènéthique</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres