Genre : « rétablir le “bon sens” au sein du NHS »

Publié le 5 Oct, 2023

Les personnes transgenres pourraient se voir interdire l’accès aux services hospitaliers non mixtes dans l’objectif de « rétablir le “bon sens” au sein du NHS [1] », a déclaré le secrétaire d’Etat à la Santé du Royaume-Uni, Steve Barclay.

Les directives du NHS publiées en 2021 indiquent que les personnes transgenres peuvent être placées dans les services « en fonction du sexe auquel elles s’identifient » (cf. « Je ne suis pas transphobe ni homophobe », « je n’ai aucune compétence pour m’occuper des hommes »). Le changement annoncé mettrait fin à cette possibilité. Les hommes et les femmes auront « le droit d’être soignés dans des services partagés uniquement par des personnes de leur sexe biologique, et de recevoir des soins intimes prodigués par des personnes du même sexe ».

Steve Barclay a déclaré qu’il voulait s’assurer que « la “dignité, la sécurité et la vie privée” de tous les patients soient respectées, tout en protégeant les droits des femmes ».

En outre, il a affirmé que « le langage spécifique au sexe avait été entièrement rétabli dans les pages de conseils en ligne du NHS sur le cancer du col de l’utérus et des ovaires, et sur la ménopause »[2] (cf. L’endométriose, une maladie de « personnes menstruées » ?).

 

[1] National Health Service

[2] Le terme de “breastfeeding” avait été remplacé par “chestfeeding”, celui de femme par “pregnant people”.

Sources : BBC (03/10/2023) ; The Telegraph, Laura Donnelly, Daniel Martin et Dominic Penna (02/10/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres