France : augmenter le don d’organes

Publié le : 23 septembre 2010

Du 22 au 25 septembre 2010, les associations Laurette Fugain, Grégory Lemarchal et la Fondation Greffe de Vie se réunissent sur la place de l’Hôtel de Ville de Paris. Elles veulent promouvoir le don d’organes, alors qu’en 2010 les greffes ont chuté de 1% faute de donneurs. De 2004 à 2009, elles avaient augmenté de 40%.

Au regard de la loi, chacun est donneur potentiel à moins qu’il ne s’y soit formellement opposé en s’enregistrant au registre national du refus ou en le spécifiant à sa famille. "Afin d’éviter de rajouter de la douleur à la douleur, il faut absolument en parler à ses proches", estime Jean-Pierre Scotti, président de la Fondation Greffe de Vie. La carte de donneur est ainsi progressivement remplacé par le passeport de vie : un ensemble de trois cartes dont l’une est pour le donneur potentiel et deux autres pour ses proches, ce qui donne l’occasion de communiquer sur le sujet en famille.

Les organes prélevés ont une durée de vie très courte : 4 heures pour le coeur, 12 heures pour le foie et 3 heures pour le rein, ce qui exige d’agir très vite.

De son côté, l’Agence de la biomédecine (ABM) propose donc  aux établissements de santé, région par région, d’accueillir l’opération : "Un réflexe pour la greffe". Il s’agit de sensibiliser et former le personnel hospitalier, qu’il soit administratif, médical ou paramédical. L’opération concerne tout établissement qui accueille des malades susceptibles d’être prélevés ou adressés à un hôpital préleveur. Menée de 2004 à 2009 dans le Grand Ouest où elle a impliquée 66 établissements, elle a suscité une augmentation du nombre de recensements et de greffes. Pour 777 donneurs recensés et 1033 greffes en 2006, on enregistre en 2010 914 recensements et 1104 greffes.

Pour Emmanuelle Prada-Bordenave, directrice de l’ABM, la France doit encore progresser en termes d’organisation pour favoriser le don entre vifs et le don décédé. Le dispositif "Un réflexe pour la greffe" est lancé aujourd’hui, jeudi 23 septembre 2010, en Champagne-Ardenne, région où ont été réalisées l’an passé 47 greffes sur les 197 patients inscrits sur la liste nationale.

Francesoir.fr (Romain Katchadourian) 22/09/10 - Le Quotidien du Médecin (Stéphanie Hasendahl) 23/09/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres