FIV : un risque accru de déformation du crâne du nourrisson ?

Publié le 25 Oct, 2021

Les enfants conçus par fécondation in vitro (FIV) « pourraient présenter un risque accru d’un type de déformation du crâne appelé craniosynostose », selon une étude publiée dans le Journal of Craniofacial Surgery[1].

La craniosynostose est une déformation congénitale qui se produit « lorsque les articulations (sutures) entre les os du crâne se ferment prématurément ». Sans chirurgie corrective, elle peut entraîner « des lésions ou un développement inadéquat du cerveau en croissance ».

Une étude sur 200 nourrissons

L’équipe du Dr Hormozi a analysé les cas de 200 nourrissons ayant subi une chirurgie corrective pour une craniosynostose dans un service de chirurgie plastique reconstructive de Téhéran entre 2010 et 2019. Les parents ont été interrogés sur le recours aux techniques de procréation assistée, notamment la FIV.

Huit des 200 nourrissons avaient été conçus par fécondation in vitro, quand « des études antérieures ont estimé que la craniosynostose est observée avec une fréquence de un cas pour 1 800 à 2 200 naissances ». Une prévalence « considérable » estiment les chercheurs. Les mères des nourrissons touchés avaient reçu du « du citrate de clomifène, un médicament couramment utilisé pour provoquer l’ovulation dans le cadre d’une FIV ».

Des résultats à confirmer

« Sans groupe de contrôle, nous ne sommes pas en mesure d’établir les résultats statistiques confirmant ou infirmant un lien entre la craniosynostose et le traitement de l’infertilité », tempèrent toutefois les auteurs de l’étude. Ils soulignent « la nécessité de mener d’autres études incluant un plus grand nombre de nourrissons et des groupes de comparaison appropriés », pour « clarifier la véritable association » entre la fécondation in vitro, les traitements de l’infertilité et le risque de craniosynostose chez les nourrissons.

 

[1] Abdoljalil Kalantar-Hormozi et al, The Effect of Using In Vitro Fertilization (IVF) on Increasing the Prevalence of Craniosynostosis, Journal of Craniofacial Surgery (2021). DOI: 10.1097/SCS.0000000000008188

Source : Medical Xpress, Wolters Kluwer Health (20/10/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...
Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence
/ Genre

Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence

Le 10 avril, la pédiatre anglaise Hilary Cass a publié un rapport sur les services de prise en charge des ...
Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable
/ IVG-IMG

Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable

Selon la Cour suprême de l’Arizona, la loi datant de 1864 et interdisant la quasi-totalité des avortements est applicable ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres