FIV à trois parents : l’ADN mitochondrial transmis malgré tout ?

Publié le 8 Mar, 2023

Le don de mitochondries, également appelée FIV à trois parents, est une technique visant à remplacer l’ADN mitochondrial de la mère par celui d’une autre femme. L’objectif étant d’éviter la transmission de maladies mitochondriales à l’enfant à naître (cf. FIV à trois parents : l’Agence de Biomédecine condamnée).

Une étude récente vient de révéler qu’il arrive que l’ADN mitochondrial « défectueux » « réapparaisse » dans les cellules du bébé. Un phénomène appelé « réversion » qui a été observé deux fois parmi les quelques naissances obtenues après cette pratique. Mais il inquiète les scientifiques.

En effet, « la proportion de gènes mitochondriaux provenant de la mère de l’enfant a augmenté avec le temps, passant de moins de 1% dans les deux embryons, à environ 50% chez un bébé et 72% chez l’autre ».

Une technique qui « sauve des vies » ?

La technique promue pour permettre de « sauver des vies » est controversée.

Dans le cas des deux enfants touchés par le phénomène de réversion, elle a été utilisée comme « traitement de fertilité » plus que pour éviter la transmission d’une maladie génétique. Leur santé n’est pas menacée, mais « cette réversion a jeté un grand doute sur la procédure ».

Les scientifiques à l’origine de ces travaux estiment qu’« environ un bébé sur cinq » né après une FIV à trois parents pourrait hériter de « niveaux élevés » de gènes mitochondriaux de sa mère

Le don de mitochondries a été légalisé au Royaume-Uni, à Singapour et en Australie. La technique est également commercialisée par des cliniques en Grèce et en Ukraine « où la réglementation est moins stricte ».

 

Source : BioEdge, Michael Cook (07/03/2023)

Partager cet article

Synthèses de presse

Suicide assisté : deux médecins allemands condamnés
/ Fin de vie

Suicide assisté : deux médecins allemands condamnés

Un médecin allemand a été condamné à trois ans de prison après avoir aidé une femme atteinte de troubles psychiques ...
La PMA augmente le risque de placenta accreta
/ PMA-GPA

La PMA augmente le risque de placenta accreta

Selon une étude publiée le 29 mars 2024 dans la revue Nature, il existe un lien la PMA et le ...
Euthanasie : le Gouvernement équatorien publie des lignes directrices
/ Fin de vie

Euthanasie : le Gouvernement équatorien publie des lignes directrices

Le 12 avril, le Gouvernement équatorien a publié des lignes directrices pour la mise en œuvre de l’euthanasie ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres