Financement des services d’avortement dans les pays en développement : l’Irlande pourrait changer de politique

Publié le : 4 mars 2019

La semaine dernière, le premier ministre irlandais, Leo Varadkar, et le ministre des Affaires étrangères, Simon Coveney, ont lancé Un monde meilleur, une nouvelle politique d’aide aux pays en développement. Ce nouveau plan est destiné à guider l’action d’Irish Aid (le programme d’aide au développement du gouvernement) pour les dix prochaines années.

 

Le gouvernement irlandais a annoncé « une nouvelle initiative » sur « la santé et les droits sexuels et reproductifs ». La légalisation de l’avortement entrée en vigueur en janvier 2019 devrait lever l’interdiction de financer des services d’avortements dans les pays en développement. Un financement jusque-là interdit en raison de son incompatibilité avec la loi irlandaise. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a en effet déclaré qu’ il analysait  « actuellement les conséquences des modifications apportées à notre législation nationale sur nos travaux dans ce domaine ».

 

Les programmes d’aide au développement s’adressent aux pays de l’Afrique Subsaharienne : Éthiopie, Mozambique, Ouganda, Malawi, Sierra Leone, Kenya, Tanzanie et Zambie. Irish Aid a également mis en place des programmes à long terme au Vietnam et soutient des activités en Afrique du Sud, au Zimbabwe, au Libéria et en Palestine.

 

En 2018, l’Irlande a consacré près de 750 millions d’euros à l’aide au développement et s’est engagée à atteindre l’objectif de 0,7% du PNB fixé par les Nations Unies d’ici à 2030.

<p>The Irish Times, Pat Leahy (4/03/19) - <a href="https://www.irishtimes.com/news/health/irish-ban-on-funding-abortion-services-in-developing-world-to-be-lifted-1.3813020">Irish ban on funding abortion services in developing world to be lifted</a></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres