Fin de vie : des soignants alertent sur les conséquences « éthiques et déontologiques » d’un changement de la loi

Publié le 4 Juil, 2022

« Comme soignants, la fin de vie nous concerne tout particulièrement, que nous exercions à l’hôpital, à domicile, dans les Ehpad ou dans toute autre structure médico-sociale directement concernée ». Dans une tribune pour le journal Le Figaro, Claire Fourcade, présidente de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (Sfap), et douze collègues[1], veulent alerter quant aux conséquences « éthiques et déontologiques » potentielles d’une « évolution législative sur la fin de vie ».

Les signataires de la tribune se disent interpelés par le projet de convention citoyenne (cf. Présidentielles : Emmanuel Macron favorable à l’euthanasie). Avec une voix légitimée par leur « présence quotidienne auprès des personnes malades et de leurs proches ». « Notre contribution collective est dès maintenant nécessaire afin qu’un tel débat évite deux écueils », estiment-ils.

Deux écueils à éviter

Le premier écueil est politique. Ces soignants craignent que le sujet de l’euthanasie ne polarise toute l’attention, « en totale contradiction avec les réalités vécues auprès des patients ». Réduire la « complexité » de la fin de vie à « un affrontement entre un pour et un contre, entre un progrès et un recul » serait enfermer ce sujet « dans une dialectique politique mortifère ».

Et dans un contexte de « tension » du monde médical, les signataires jugent « extrêmement dangereux de s’aventurer dans une remise en cause fondamentale du contrat de soins qui nous unit aux patients » Entendre la parole des soignants est dès lors « indispensable », affirment-ils.

«  Est-il possible de considérer comme un soin le fait de donner ou de prescrire la mort ? » interrogent-ils. Leur réponse : « Notre engagement quotidien repose sur une motivation profonde qui nous anime plus que tout : la volonté de prendre soin des autres et d’accompagner les personnes malades en respectant à la fois l’obligation du non-acharnement comme la promesse du non-abandon » (cf. Claire Fourcade : « Je suis médecin, la mort n’est pas mon métier »).

 

[1] Dr Emmanuel de Larivière, membre du bureau de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (Sfap) ; Pr Pierre-François Perrigault, président du Comité d’éthique de la Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar) ; Pr Olivier Lesieur, président du Comité d’éthique de la Société de réanimation de langue française (SRLF) ; Dr Gaël Durel, vice-président, et Dr Monique Girard, membre du bureau de l’Association nationale des médecins coordonnateurs en Ehpad (MCOOR) et du médico-social ; Pr Claude Desnuelle, vice-président de l’Association pour la recherche sur la SLA (ARSLA) ; Évelyne Malaquin Pavan, présidente du Collège national professionnel infirmier (CNPI) ; Pr Ivan Krakowski, président de l’Association francophone pour les soins oncologiques de support (AFSOS) ; Dr Élisabeth Hubert, ancienne ministre, présidente de la Fédération nationale des établissements d’hospitalisation à domicile (FNEHAD) ; Pr Carole Bouleuc et Pr Gisèle Chvetzoff, groupe soins palliatifs de la Fédération des centres de lutte contre le cancer Unicancer ; Dr Matthias Schell, président de la Société française de soins palliatifs pédiatriques (2SPP).

Source : Le Figaro, Claire Fourcade et tribune collective (01/07/2022)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-_question-mark-1872665_340
/ Genre

Bloqueurs de puberté : des données « insuffisantes »

Sur l'utilisation des bloqueurs de puberté, « les études contrôlées, à long terme, claires et concluantes, font défaut à l'heure actuelle » ...
Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie
/ Génome

Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie

Cinq ans après une greffe de cellules souches, un Californien de 68 ans, n'a plus aucune trace du VIH, ni ...
FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama
/ PMA-GPA

FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama

Les deux chambres de l’Assemblée législative de l’Etat de l’Alabama ont adopté des propositions de loi visant à "protéger" la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres