FDA : L’expérimentation animale devient facultative avant les essais sur l’homme

Publié le 12 Jan, 2023

Les candidats médicaments n’ont plus besoin d’être testés sur des animaux pour recevoir l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) américaine, selon la législation signée par le président Joe Biden fin décembre 2022[1].

Ce changement était « réclamé depuis longtemps par les organisations de protection des animaux ». « C’est une victoire pour l’industrie. C’est une victoire pour les patients qui ont besoin de remèdes », commente Tamara Drake, directrice de la recherche et de la politique réglementaire au Center for a Humane Economy, une organisation à but non lucratif de protection des animaux.

Depuis 1938, les candidats médicaments devaient être testés sur des animaux, en termes de sécurité et d’efficacité, avant de procéder à des essais chez l’homme. Le groupe de Drake et l’organisation à but non lucratif Animal Wellness Action, au nombre de ceux « qui ont fait pression pour obtenir des changements », estiment que la FDA devrait s’appuyer « davantage » sur la modélisation informatique, les organoïdes[2], et d’autres « méthodes non animales » qui ont été développées au cours des 10 à 15 dernières années.

Des techniques qui « ne pourront pas remplacer les modèles animaux avant “de nombreuses années” », affirme de son côté Newman, directeur de la communication Americans for Medical Progress, qui défend la recherche sur les animaux. « Nous pouvons tester un candidat médicament sur des cellules hépatiques. Et nous pouvons constater qu’il ne les endommage pas. Mais ce que nous ne savons pas, c’est si cela va faire tousser la personne, si cela va endommager ses intestins ou son cerveau », abonde Wendy Jarrett, PDG de Understanding Animal Research, un groupe de défense de la recherche animale basé au Royaume-Uni.

 

[1] Dans le cadre du Consolidated Appropriations Act

[2] Techniques d’« organ on a chip »

Source : Science, Meredith Wadman (10/01/2023)

Partager cet article

Synthèses de presse

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...
Suicide assisté : des projets de loi dans l’Illinois et en Pennsylvanie
/ Fin de vie

Suicide assisté : des projets de loi dans l’Illinois et en Pennsylvanie

Aux Etats-Unis, les législateurs de l’Illinois et de Pennsylvanie envisagent d'adopter une loi sur le suicide assisté ...
Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme
/ PMA-GPA

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme

Le conseil municipal de Barnsley a demandé que soit pratiqué un test ADN pour déterminer l’identité du père biologique de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres