Euthanasie : le personnel infirmier flamand sondé

Publié le : 14 août 2009

Le groupe de recherche Zorg de la Vrije Universiteit de Bruxelles (VUB) a publié le 12 août les résultats d’une étude menée en collaboration avec le groupe bioéthique de l’Institut de Gand sur la pratique de l’euthanasie telle qu’elle est vue par le personnel infirmier flamand. Rappelons que l’euthanasie a été légalisée en Belgique en 2002, et que l’écrasante majorité des cas est pratiquée en Flandres.

L’étude révèle que 92% des infirmières sondées acceptent la pratique de l’euthanasie pour des patients en phase terminale. 93% partagent l’idée d’arrêter ou de ne pas entamer de traitements destinés à "maintenir en vie". 96% sont d’accord avec les traitements de réduction de la douleur et des symptômes avec des effets réduisant les chances de vie. 70% estiment que l’euthanasie pourrait être évitée si les soins palliatifs étaient de meilleure qualité.

Alors que la loi stipule que la demande d’euthanasie doit être faite par le patient lui-même de manière "réfléchie, volontaire et répétée" et que la décision doit être prise par concertation entre le médecin et le malade, la plupart des infirmières pensent qu’elles devraient être impliquées dans la décision d’euthanasie.  57% du personnel infirmier considère pourtant que l’usage de l’euthanasie pourrait être acceptable sans que le patient ait adressé de requête.

7sur7 Santé 14/08/09 – Maxi Sciences 13/08/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres