Euthanasie : arrestation d’un présentateur de la BBC

Publié le : 19 février 2010

Ray Gosling, ancien présentateur et réalisateur de télévision britannique a révélé "avoir tué l’un de ses amants atteint du sida" lors d’une émission sur le suicide assisté diffusé lundi 15 février 2010 par la BBC. Aujourd’hui âgé de 70 ans, Ray Gosling rapporte que cela s’est passé au milieu des années 1980, "au tout début du sida". Alors que le médecin avait dit ne plus pouvoir rien faire pour son compagnon en phase terminale de la maladie, Ray Gosling a raconté : "J’ai dit au médecin ‘laissez-moi seul juste un moment’ et il est parti. J’ai pris un oreiller et je l’ai étouffé jusqu’à ce qu’il meure". Il a ajouté : "Nous avions un accord en vertu duquel si cela devait en arriver là, je mettrais un terme à sa vie et c’est ce que j’ai fait". Cette confession intervient alors que la Grande Bretagne débat sur le suicide assisté pour les malades en phase terminale.

La police britannique a ouvert une enquête et arrêté Ray Gosling mercredi 17 février 2010, au surlendemain de la diffusion du documentaire, avant de le remettre en liberté le 18 février. Ce dernier refuse catégoriquement de donner les circonstances exactes de son geste et le nom de l’homme qu’il a tué. Sans ces précisions, il est impossible aux enquêteurs d’entamer des poursuites. Le suicide assisté est interdit en Grande Bretagne, et passible d’une peine de quatorze ans de prison depuis 1961. Mais il ne fait pas "systématiquement l’objet de poursuites judiciaires, une série de circonstances atténuantes déterminant la décision du ministère public de lancer ou non une procédure judiciaire". Depuis des directives temporaires établies le 23 septembre 2009, une personne suspectée de suicide assisté n’est pas poursuivie, s’il est avéré que le défunt avait "émis ‘un souhait clair, définitif et informé de se suicider’", qu’il était "en phase terminale" ou souffrait d’une maladie "incurable" et qu’il avait demandé l’aide d’un proche, "laquelle aide se doit d’être ‘mineure’ ". 

Le 4 février 2010, vingt deux parlementaires britanniques avaient signé un texte accusant la BBC d’afficher son soutien à l’euthanasie.

Le Monde.fr (Virginie Malingre) 18/02/10 - Le Figaro.fr (Flore Galaud) 18/02/10 - Libération (Frédérique Andréani) 19/02/10 - Radio-canada.ca avec BBC 17/02/10 - Arretsurimages.net (Gilles Klein) 16/02/10 - BioEdge (Michael Cook)  22/02/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres