Etats-Unis : première greffe de trachée humaine

Publié le 7 Avr, 2021

Une équipe de l’hôpital Mont Sinai à New York a réalisé le 13 janvier une greffe de trachée provenant d’un donneur décédé chez une femme de 56 ans. Cinquante spécialistes ont été mobilisés pour cette intervention qui a duré 18 heures. Une réalisation qui est l’aboutissement de trente ans de recherche. La patiente a pu respirer par la bouche pour la première fois depuis six ans. Elle n’a présenté à ce jour aucune complication ni signe de rejet de greffe.

« Pendant des années, selon le consensus médical et scientifique, la transplantation de la trachée ne pouvait pas se faire parce que la complexité de l’organe rendait la revascularisation impossible, et chaque tentative antérieure chez l’homme s’était soldée par un échec » explique le docteur Genden, qui a dirigé l’équipe.

Une telle greffe est nécessaire pour des patients souffrant de malformations congénitales trachéales, de maladies des voies respiratoires incurables, de brûlures, de tumeurs ou de graves lésions trachéales, notamment suite à une intubation. Le protocole développé par l’équipe américaine est « fiable, reproductible et techniquement simple », assure le Dr Genden.

Sources : Medical press (6/04/2021) ; NPR (6/04/2021)