Etats-Unis : des forêts génétiquement modifiées

Publié le 3 Mar, 2023

Living Carbon, une entreprise de biotechnologie basée à San Francisco, a planté près de 5.000 peupliers génétiquement modifiés sur le terrain d’un agriculteur en Géorgie, aux Etats-Unis. L’objectif étant de lutter contre le changement climatique en réduisant le dioxyde de carbone.

Pour le moment, seuls les résultats de l’essai sous serre qui a duré cinq mois, ont été publiés. L’objectif de Maddie Hall, directrice générale de la société et cofondatrice de celle-ci avec Patrick Mellor, était de pallier « l’inefficacité » de la photosynthèse qui limite, entre autres, la quantité de dioxyde de carbone absorbée par l’arbre. De plus, d’après l’étude sous serre, ces peupliers ont poussé plus de 50% plus vite que ceux non modifiés. Un phénomène de croissance déjà constaté pour des plants de tabac génétiquement modifiés en 2019 par le Docteur Ort (cf. Des plantes génétiquement modifiées pour produire de la cocaïne).

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs de la société ont inséré des gènes étrangers dans les chromosomes des arbres. Les peupliers modifiés ont échappé à « une série de réglementations fédérales sur les organismes génétiquement modifiés qui peuvent bloquer les projets biotechnologiques pendant des années ». Des réglementations qui ont été révisées depuis.

Pour l’instant, Living Carbon effectue ses essais sur des terres privées. Au printemps prochain, ils devraient planter des peupliers sur des mines de charbon abandonnées en Pennsylvanie.

De plus, « pour éviter les problèmes environnementaux », les peupliers modifiés de Living Carbone sont tous « femelles et ne produisent donc pas de pollen ». Cependant, le Global Justice Ecology Project estime que ces arbres génétiquement modifiés pourraient nuire au climat en « interférant avec les efforts de protection et de régénération des forêts ».

 

Source : The New York Times, Gabriel Popkin (16/02/2023) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-_question-mark-1872665_340
/ Genre

Bloqueurs de puberté : des données « insuffisantes »

Sur l'utilisation des bloqueurs de puberté, « les études contrôlées, à long terme, claires et concluantes, font défaut à l'heure actuelle » ...
Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie
/ Génome

Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie

Cinq ans après une greffe de cellules souches, un Californien de 68 ans, n'a plus aucune trace du VIH, ni ...
FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama
/ PMA-GPA

FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama

Les deux chambres de l’Assemblée législative de l’Etat de l’Alabama ont adopté des propositions de loi visant à "protéger" la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres