Essure : des avancées sur le suivi des femmes ?

Publié le 11 Oct, 2022

Lors de la séance de questions au Senat du 6 octobre, Catherine Deroche, sénatrice LR du Maine-et-Loire, a interpellé le Gouvernement sur la question des implants Essure®. Un dispositif « qui fait l’objet de nombreuses déclarations d’effets secondaires » (cf. Essure® : la santé des femmes face à l’industrie pharmaceutique).

En réponse, Dominique Faure, secrétaire d’État chargée de la Ruralité, a promis une « mise en place prochaine » du registre de suivi des femmes explantées élaboré par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français. Les données individuelles doivent être collectées de façon anonyme.

Une étude clinique sur l’amélioration des symptômes ressentis par les femmes après ablation de l’implant est également à venir[1]. Elle doit démarrer au début de l’année prochaine. Pour le moment le « projet de protocole » est en cours de relecture.

Complément du 12/10/2023 : Le ministère de la Santé « assurera le financement d’une étude concernant les éventuels symptômes des femmes après ablation de l’implant contraceptif Essure, pilotée par les Hospices civils de Lyon », a annoncé Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé aux députés le 10 octobre. « Cette étude explorera notamment l’hypothèse de la libération de métaux potentiellement toxiques, qui pourrait être en lien avec la symptomatologie », a-t-elle précisé.

[1] étude multicentrique Ables

Sources : Hospimedia, Jérôme Robillard (10/10/2022) ; Le Quotidien du médecin, C.G. avec AFP (11/10/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

IA : détecter une pathologie grâce à la voix ?
/ E-santé

IA : détecter une pathologie grâce à la voix ?

L’étude Colive Voice vise à comprendre comment certaines maladies peuvent avoir une influence sur nos intonations et le placement de ...
10_pma_don_sperme_anonyme
/ PMA-GPA

Belgique : il donne ses gamètes à la science et devient père de deux enfants

En Belgique, un homme a découvert que ses gamètes avaient été utilisés par un professeur d’obstétrique pour concevoir « au moins ...
Fin de vie : des députés dénoncent les lacunes de l’étude d’impact
/ Fin de vie

Fin de vie : des députés dénoncent les lacunes de l’étude d’impact

Dans une lettre adressée à la présidente de l’Assemblée nationale, sept députés dénoncent le manque de données chiffrées de l’étude ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres