Espagne : libéralisation de l’avortement

Publié le : 28 septembre 2009

Le gouvernement espagnol a approuvé vendredi 25 septembre 2009 le projet de loi sur la libéralisation de l’avortement. Ce projet, très controversé, fait l’objet de réserve même au sein du parti socialiste.

Actuellement, au terme de la loi datant de 1985, l’avortement est déjà autorisé en cas de viol (jusqu’à 12 semaines), de malformations du foetus (jusqu’à 22 semaines) ou de "danger pour la santé physique ou psychique de la mère", sans limitation de temps. C’est ce dernier risque qui est le plus souvent invoqué par les femmes qui veulent avorter en Espagne.

Les nouvelles dispositions prévoient d’autoriser l’avortement libre dans un délai de 14 semaines. L’avortement serait autorisé jusqu’à 22 semaines de grossesse en cas de "risque pour la vie et la santé de la mère" ou de "graves anomalies du foetus". Il pourrait également être pratiqué sans limite de temps en cas de "maladie extrêmement grave et incurable du foetus" après avis d’un comité médical. La nouvelle loi permettrait également aux jeunes filles de 16 et 17 ans d’avorter sans le consentement de leurs parents.

Libération 26/09/09 - Maxisciences.com 29/09/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres