En Irlande, autorisation de mise sur le marché de la pilule abortive

Publié le : 6 décembre 2018

En Irlande, le projet de loi sur la réglementation de l’interruption de grossesse a été adopté par le Dàil, l’Assemblée d’Irlande, la nuit dernière à 90 voix pour, 15 contre et 12 abstentions, à l’issu d’un débat prolongé. L’avortement sera autorisé jusqu’à 12 semaines. Au-delà de ce terme, il ne sera possible de mettre fin à une grossesse qu’en cas de risque pour la mère ou d’atteinte grave à sa santé, ou en cas d’anomalie fœtale fatale diagnostiquée. Le projet de loi va maintenant être soumis au vote du Sénat alors que le gouvernement pousse pour qu’il soit adopté avant la date d’introduction prévue en janvier.

 

De son côté, l’autorité irlandaise de réglementation des produits de santé; la HPRA, a approuvé le 30 novembre dernier l’utilisation du mifépristone pour les interruptions de grossesse.

 

C’est le Nordic Group BV a obtenu l’autorisation de mise sur le marché. La HPRA prévoit, pour un avortement, que soit administrée « une seule dose orale de 600 mg, suivi de 36 à 48 heures plus tard par l’administration d’un analogue de la prostaglandine ».

 

La HPRA ne garantit pas la disponibilité de la pilule en janvier prochain.

<p>Irish Examiner, <a>Catherine Shanahan (04/12/2018)</a></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres