Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Publié le 13 Juin, 2024

Dans une décision du 13 juin, la Cour suprême américaine a maintenu les conditions d’accès à la mifépristone, une pilule utilisée pour l’avortement médicamenteux (cf. Pilule abortive : vers la confirmation des autorisations de la FDA ? ; Etats-Unis : la pilule abortive devant la Cour suprême). Elle annule ainsi la décision d’une Cour d’appel qui avait rétabli en 2023 les restrictions levées par la FDA depuis 2016 (cf. Etats-Unis : l’ordonnance sur la pilule abortive suspendue en partie en appel). Il s’agissait notamment de limiter l’avortement médicamenteux à sept semaines de grossesse contre dix auparavant, d’interdire l’envoi de la mifépristone par voie postale et de rendre obligatoire la prescription exclusivement par un médecin (cf. Etats-Unis : la FDA maintient l’« avortement par la poste » ; Etats-Unis : la FDA élargit l’accès aux pilules abortives).

Les neuf juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à l’avortement, n’avaient pas d’« intérêt à agir » (cf. Pilule abortive : un recours devant la Cour suprême américaine ; Pilule abortive : trois Etats américains poursuivent la FDA). Or, il s’agit d’une condition pour saisir la justice.

Selon les chiffres publiés en mars dernier par l’institut Guttmacher, près de deux tiers des avortements aux Etats-Unis ont été réalisés par voie médicamenteuse en 2023 (cf. Etats-Unis : les avortements médicamenteux en hausse en 2023).

 

Source : AFP (13/06/2024)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

blood-1813410_1920
/ Génome

Hémophilie A : des résultats positifs de la thérapie génique Pfizer en phase III

Mercredi, l’entreprise Pfizer a annoncé que sa thérapie génique l’hémophilie A, a été « couronnée de succès » lors d'un ...
Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »

La WPATH a recommandé la prescription de « bloqueurs de puberté » et d’hormones du sexe opposé, sans attendre les conclusions ...
Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise
/ Don d'organes

Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise

Plusieurs mesures sont envisagées : augmenter les échanges transfrontaliers, le recours aux donneurs « marginaux » ou la généralisation du consentement présumé ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres