En Argentine, un juge suspend la loi IVG dans la province du Chaco

Publié le : 29 janvier 2021

L’Argentine a légalisé l’IVG le 30 décembre 2020, la loi est entrée en vigueur le 14 janvier dernier (cf. L’Argentine légalise l’avortement). Dans la province du Chaco cependant, la juge Marta Aucar a « ordonné la suspension de l’application de la loi », invoquant une « mesure de précaution ». Ce jugement fait suite à une plainte déposée par un groupe conservateur. La juge estime que cette loi est « contraire aux règlements de la province du Chaco ». Elle explique dans son argumentaire que la pratique de l’avortement « fragilise, violente, diminue et entrave l’existence, la jouissance et le respect du droit à la vie de l’enfant à naître, protégé par notre système juridique dès la conception ». La loi est désormais suspendue sur tout le territoire de la province, jusqu’au verdict final du dossier.

Un recours similaire a été débouté la semaine dernière dans la province de Salta. D’autres provinces préparent également des plaintes contre cette loi qui ne fait pas l’unanimité.

Add. (01/02/2021) : Une ONG a dénoncé pénalement la juge Aucar. Elle risque, en plus d’une amende, la disqualification. Le gouverneur du Chaco, Jorge Capitanich, a réaffirmé que la nouvelle loi devait être appliquée.

 

Sources : AFP (29/01/2021) ; Pagina 12, Santiago Brunetto (29/01/2021) ; Deutsche Welle (29/01/2021) ; Pagina 12, Soledad Vallejos (29/01/2021) – Photo : Roberto Cardona from Pixabay

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres