En Angleterre, le respirateur artificiel du bébé est arrêté sans le consentement des parents, le NHS leur verse une indemnité

Publié le : 19 novembre 2018

Un couple de britannique vient de remporter une bataille judiciaire contre le NHS au sujet de leur nouveau-né décédé en 2012. Selon le personnel du Darlington Memorial Hospital, le respirateur artificiel de l’enfant aurait été désactivé sans consultation ni consentement des parents. C’est ce qu’ils ont découvert quelques mois plus tard en lisant le rapport d’un pathologiste. Le bébé du couple avait contracté une infection qui devait être soigné immédiatement après la naissance. Malgré leur demande, Sian Hill, 26 ans, et son partenaire James Towers, 29 ans, n’ont pu voir leur fille, Ivy, qu’après sa mort.

 

Après des années de querelles judiciaires, le NHS a accepté de verser une somme à cinq chiffres à titre de règlement du deuil juste avant que l’affaire ne soit renvoyée devant un tribunal.

<p>Bioedge, Michael Cook (17/11/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres