En Allemagne, le don d’organes au plus bas

Publié le : 30 mai 2018

En 2017 en Allemagne, 797 personnes ont donné leurs organes en 2017 ; 9,3 donneurs pour un milieu d’habitants. Le nombre le plus faible depuis 20 ans. Le don d’organes s’est effondré en Allemagne suite à plusieurs scandales concernant des fraudes sur les listes d’attente. Et cette pénurie d’organes se double d’une dégradation de la qualité des greffons.

 

Aujourd’hui, dans ce pays, le consentement explicite au don est requis pour tout prélèvement. Des voix s’élèvent pour que de nouvelles règles, comme celle du consentement présumé au don, soient introduites.

 

Rolf Henke, qui dirige le syndicat des médecins Marburger Bund, estime que « le système de don d’organes est basé sur la confiance et qu’un système de consentement présumé rongerait cette confiance ». Pour lui, il faut convaincre du bienfondé des dons et améliorer les structures en place.

<p>Arte, Kathrin Häfele (29/05/2018) et Times (28/05/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres