Embryons et traçabilité des médicaments

Publié le 22 Sep, 2003

Le gouvernement australien vient de décider d’étiqueter les médicaments qui auraient été produits à partir de cellules embryonnaires. Cet étiquetage permettra aux consommateurs de choisir eux mêmes d’utiliser ou non ces médicaments dont la fabrication aura entraîné la destruction d’embryons.

 

Rappelons que l’année dernière, une loi australienne autorisait la recherche sur les embryons. Depuis lors le sénateur Brian Harradine n’a cessé de dénoncer cette loi qui loin de créer des “remèdes miraculeux” donne plutôt aux entreprises pharmaceutiques l’occasion de tester leurs produits de manière plus efficace et plus rapide.

CNSNews.com 18/09/03

Partager cet article

Synthèses de presse

istock-518234140
/ Genre

Suède : le changement de sexe à l’état civil autorisé dès 16 ans

En Suède, le Parlement a adopté ce mercredi un texte qui abaisse de 18 à 16 ans l'âge minimum pour ...
Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?
/ Don d'organes

Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?

Selon une étude publiée dans la revue Transplantology, les organes du donneur influencent la personnalité du receveur ...
10_pma_donneur_anonyme
/ PMA-GPA

Chine : l’enfant né par PMA post-mortem ne peut pas hériter

En Chine, un tribunal a rejeté la demande d’une femme qui souhaitait que son fils, né par PMA post-mortem avec ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres