Elle trouve un logement adapté : une femme handicapée suspend sa demande d’’aide médicale à mourir’

Publié le 30 Mai, 2022

Une jeune femme handicapée à la suite d’une lésion de la moelle épinière et souffrant de polysensibilité chimique a suspendu sa demande d’’aide médicale à mourir’. En effet, suite à la médiatisation de son histoire (cf. Sans logement adapté, une femme handicapée demande l’« aide médicale à mourir »), une campagne de financement participatif a permis à Denise[1], une résidente de Toronto âgée de 31 ans, de recueillir plus de 65 000 dollars de dons auprès de 1 000 personnes. Ce qui lui a permis de trouver un logement temporaire. Sa souffrance ayant diminué, elle a suspendu sa demande. Suspendu et non annulé car elle a encore « plusieurs autres problèmes de santé chroniques douloureux » qui n’ont pas été « correctement traités ».

Les personnes qui ont soutenu la jeune femme demandent que l’on examine en détails comment et pourquoi sa demande d’’aide médicale à mourir’ a pu être approuvée, « alors que ce dont elle avait besoin était un logement qui n’aggravait pas ses symptômes ».

Denise affirme que les médecins qui lui ont proposé l’’aide médicale à mourir’ ont « discuté de sa souffrance, et non de solutions ». « Pendant l’évaluation, on a très peu insisté sur les services dont je disposais, sur ce dont j’avais besoin pour atteindre un certain niveau de normalité, témoigne-t-elle. Rien n’a été proposé en termes de soutien. »

 

[1] Le prénom a été modifié

Source : CTV, Avis Favaro (28/05/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres