Du sperme artificiel pour contourner l’infertilité génétique masculine

Publié le 17 Août, 2017

Des scientifiques de l’Institut Francis Crick au Royaume Uni[1] ont « créé une progéniture saine et fertile de souris mâles génétiquement infertiles ». Leur étude, publiée dans la revue Science, explique qu’ils sont parvenus à éliminer le chromosome sexuel supplémentaire (X ou Y) des cellules de souris atteintes du syndrome de Klinefelter[2] ou du syndrome du double Y[3]. Des cellules de peau prélevées sur les oreilles de ces souris, converties en cellules souches débarrassées du chromosome perturbateur, ont été réimplantées dans les testicules de souris[4] pour devenir des spermatozoïdes matures. Puis par fécondation in vitro, les chercheurs ont obtenu une progéniture à ces souris « infertiles ».

 

« Notre approche nous a permis de créer des descendants de souris stériles XXY et XYY », explique le Takayuki Hirota de l’Institut Francis Crick, qui espère voir cette approche utilisée chez l’homme. Une expérience préliminaire a déjà montré que les cellules souches produites à partir de cellules de peau d’hommes atteints du syndrome de Klinefelter ont perdu le chromosome sexuel supplémentaire.

 

[1] En collaboration avec l’université de Kyoto et financés par le Conseil européen de la recherche, l”Agence japonaise pour la science et la technologie et la Japan Society for the Promotion of Science.

[2] Souris mâles porteuses de trois chromosomes sexuels (XXY)

[3] Souris mâles porteuses de trois chromosomes (XYY)

[4] A ce jour, les scientifiques ne savent pas développer des spermatozoïdes in vitro; toutefois l’injection de cellules souches dans les testicules a provoqué des tumeurs chez certaines souris.

Medical press (17/08/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres