DPNI : des tests erronés sur la détermination du sexe de l’enfant

Publié le 7 Déc, 2023

En raison d’une « défaillance technique » dans un laboratoire de Gand, en Belgique, une quarantaine de parents originaires des provinces de Flandre occidentale et orientale se sont vus annoncer le mauvais sexe de leur bébé après un test prénatal non invasif (DPNI) (cf. Belgique : le prix du DPNI revu à la baisse). Ils en ont été informés trois semaines après avoir réalisé le test.

C’est un gynécologue de l’AZ Groeninge, à Courtrai, qui a signalé l’erreur sur une de ses patientes à qui l’on avait annoncé qu’elle attendait une petite fille alors qu’il s’agissait d’un garçon (cf. DPNI : Traquer, quitte à se tromper).

Il a alors contacté le laboratoire de l’AZ Maria Middelares de Gand. Selon la porte-parole, Catherine Zenner, « le problème technique s’est produit fin octobre sur une série d’environ 80 échantillons ». Les échantillons ont été analysés de nouveau, conformément à la procédure. Dans environ 40 d’entre eux, la détermination du sexe était erronée (cf. Fille ou garçon ? Le DPNI pour identifier le sexe même en cas de grossesse gémellaire).

En Belgique, pour empêcher « toute discrimination fondée sur le sexe », les tests prénataux non invasifs ne sont possibles qu’à partir de 12 semaines de grossesse. Au-delà de cette date, les avortements ne sont autorisés que pour des raisons médicales (cf. Le DPNI devient gratuit aux Pays-Bas).

 

Source : The Brussels Times (28/11/2023)

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-_question-mark-1872665_340
/ Genre

Bloqueurs de puberté : des données « insuffisantes »

Sur l'utilisation des bloqueurs de puberté, « les études contrôlées, à long terme, claires et concluantes, font défaut à l'heure actuelle » ...
Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie
/ Génome

Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie

Cinq ans après une greffe de cellules souches, un Californien de 68 ans, n'a plus aucune trace du VIH, ni ...
FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama
/ PMA-GPA

FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama

Les deux chambres de l’Assemblée législative de l’Etat de l’Alabama ont adopté des propositions de loi visant à "protéger" la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres